+224 621 09 69 97 megilbert@giltohon-avocat.com
Nous suivre
Le procès des massacres du 28 septembre 2009
Par Me Gilbert


Qu’est ce que le procès des massacres du 28 septembre 2009 ? 

Les Massacres du 28 septembre 2009 font suite à une manifestation de partisans de l'opposition guinéenne au stade du même nom, organisée le 28 septembre 2009 pour protester contre ‘’le projet’’ du chef de la junte militaire au pouvoir de se présenter à l'élection présidentielle. Cette manifestation a été réprimée dans le sang par l'armée.
À la suite des actions de l'armée, qui a ouvert le feu sur une foule des dizaines de milliers de personnes, au moins 157 personnes ont été tuées et des centaines ont été blessées ou ont été la cible de crimes sexuels. Selon les autorités, 57 personnes ont été tuées, la plupart piétinées par la foule. Cependant, le nombre exact de victimes reste inconnu. 

Le procès des massacres du 28 septembre 2009 juge donc les auteurs ou complices présumés de ce massacre. Il s’est ouvert le 28 septembre 2022. La plupart des accusés sont des hauts cadres du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD), la junte militaire au pouvoir à cette époque. Il s'agit de la plus grande audience criminelle jamais organisée en Guinée.


les principaux accusés
1. Moussa Dadis Camara
2. Aboubacar Sidiki Diakité (Toumba)
3. Moussa Thiégboro Camara 
4. Claude Pivi 
5. Cécé Raphaël Haba 
6. Alpha Amadou Diallo 
7. Marcel Guilavogui 
8. Ibrahima Camara (Kalonzo) 
9. Blaise Gomou 
10. Mamadou Aliou Keita 
11. Abdoulaye Cherif Diaby 
12. Paul Mansa Guilavogui

Composition du tribunal:
1 Ibrahima Sory 2 Tounkara, Président
2 Alpha Saidou Sylla, Assesseur
3 Aboubacar Thiam, Assesseur
4 Algassimou Diallo, Ministère public
5 Mohamed Fantagbé Diakité, Greffier

Avocats:
• Me Pépé Antoine Lama, Me Almamy Samory Traoré, Me Joachime Haba, avocats de Moussa Dadis Camara ;
• Me Paul Yomba Kourouma, avocat Aboubacar Sidiki Diakité ;
• Me Hamidou Barry, Me Gilbert Tohon Camara… avocats des victimes du massacre
• Me Oury Baïlo Bah, Mme Aïssatou Barry et plusieurs autres représentent les parties civiles.